Appels à contribution

« Sens et identités en construction : dynamiques des représentations »

 Cet appel à contribution pour le 12ème numéro de la revue Signes, discours et sociétés s’intéresse à la question identitaire. Identifier le sens de nos constructions discursives et donner du sens aux identités que nous nous construisons de façon permanente dans des contextes de contact de langues et cultures sont deux démarches qui exigent, de la part du chercheur, d’interroger leurs mécanismes opérationnels, d’interpeller leurs dynamiques et de comprendre les représentations qui les sous-tendent, qui les perpétuent, voire qui les déconstruisent. Le présent appel à contribution invite toute proposition à mettre la lumière sur les rapports qu’entretiennent nos représentations linguistiques et culturelles avec ces deux concepts évasifs, qui sont le sens et l’identité. Toutes les propositions seront évaluées selon leur pertinence aux deux axes suivants :

1/ Dynamiques identitaires et représentations culturelles

2/ Représentations sémantique et conceptuelle en situation de contact de langues/cultures

 Les propositions d’articles (titre, résumé et bibliographie ne dépassant pas les 350 mots) sont à envoyer avant le 15 septembre 2013 à bellachhab.abdelhadi@gmail.com et albin.wagener@gmail.com.

Pour plus d’informations : http://calenda.org/252147?file=1

« Ethique et relations publiques »

 Dans un numéro récent de la Public Relations Review, la chercheure Johanna Fawkes affirmait que les relations publiques sont, en communication, la discipline la plus « obsédée » par l’éthique (Fawkes, 2012 ; Holtzhausen, 2012). Elle y soulignait toutefois que la réflexion en éthique des relations publiques manque d’engagement et de profondeur. Pourtant, l’« effervescence éthique » (Bourgeault, 2004) qui agite les organisations devrait avoir un effet mobilisateur considérable sur la manière dont elles conçoivent et organisent l’éthique de la communication avec leurs publics (Grunig et Grunig, 1992).

Ce numéro de la Revue internationale de communication sociale et publique entend offrir un panorama des questions éthiques les plus susceptibles de transformer la pratique actuelle des relations publiques et de lui permettre de s’adapter au contexte social et communicationnel dans lequel elles évoluent.

 Les thèmes pouvant être abordés sont les suivants :

1/ Droit et déontologie en relations publiques

2/ Les communications numériques et leur impact sur les relations publiques

3/ Les relations publiques et l’éthique externe des organisations

4/ Les relations publiques et la gestion de la diversité

 Les contributions (d’une longueur de 45 000  à 60 000 signes) sont à envoyer avant le 1er septembre 2013 via la plateforme de la revue :

http://www.revuecsp.uqam.ca/soumissions/soum_article.php

Pour plus d’informations : http://www.revuecsp.uqam.ca/

« Les stars du petit écran »

 Ce numéro de la revue Télévision porte sur « Les stars du petit écran ». Le terme de star est ici entendu dans une acception large : les animateurs, les speakerines, les journalistes, les candidats de la téléréalité, etc. L’appel concerne les chercheurs issus de plusieurs disciplines : histoire, sociologie, anthropologie, sémiologie, économie, sciences de l’information et de la communication, droit.

 Les axes de réflexion proposés sont les suivants :

1/ Les formes spécifiques de la starification à la télévision : qu’est-ce qu’une star de télévision ? A partir de quel moment peut-on parler de star ? Quel rôle joue la presse télévisuelle dans la starification ?

2/ Les stars de la télévision sur le marché du travail : comment se construisent les schémas de carrière des stars ? Comment se négocient les transferts de la télévision vers la radio, le cinéma, etc. ?

3/ La vie sociale et économique de la star

4/ La star et son public de téléspectateur : quels sont les liens entre les téléspectateurs et les stars du petit écran ? Comment la star interagit-elle avec son public ?

 Les propositions de contribution (1 000 mots maximum) sont à envoyer avant le 1er septembre 2013 à dominique.pasquier@telecom-paristech.fr et Myriam.Tsikounas@univ-paris1.fr

Pour plus d’informations : http://calenda.org/244120

« La communication de l’environnement »

 Les recherches menées sur les enjeux du thème de l’environnement ont atteint, mondialement, une maturité indiscutable. Elles ont soulevé des questions nouvelles ou déplacé des questions antérieurement posées dans d’autres champs, que ce soit sur l’industrie, les politiques d’État (européennes ou nationales), l’espace public, les controverses technologiques, les risques ou la société civile. En laissant de côté le modèle du « déficit », il n’en reste pas moins que la question de la communication – envisagée comme un processus public de confrontation et d’évolution des points de vue – est un ressort essentiel de la thématisation publique de l’environnement.

Cet appel à contribution vise à mieux cerner la communication « de » l’environnement. Il s’agit notamment de mettre en évidence qu’à la spécificité du thème environnemental correspond une spécificité de la communication. Cette spécificité est largement corrélée à la publicisation de la question environnementale et aux mobilisations collectives autour de ces questions. Dans cette perspective, le présent appel à contributions se propose de rassembler des articles qui, sur la base de démarches différenciées, abordent le problème de la thématisation de la question environnementale et de ses effets sur les décisions, les pratiques, les rapports entre les différentes parties prenantes ou encore les modalités de l’agir collectif.

 Les propositions de contribution (entre 2 500 et 3 500 signes) sont à envoyer avant le 15 juillet 2013 à essachess@gmail.com.

Pour plus d’informations : http://calenda.org/240133

Appels à contribution – Février 2013

« Journalisme et dispositifs mobiles »

Cet appel à contribution s’intéresse à la façon dont les entreprises médiatiques mettent actuellement à profit les possibilités de diffusion et de réception mobile et personnelle. Les quatre formes de convergence proposées par Jenkins (2006) (les convergences de contenus, des technologies, des modèles organisationnels et de l’activité professionnelle), semblent caractériser le système médiatique qui s’engage à produire des contenus multisupports, à instiller des collaborations entre médias et à prendre en compte les comportements volatiles des audiences. Dans ce contexte, l’un des enjeux actuels porte les médias à s’intéresser aux supports mobiles comme les smartphones, les tablettes et les minitablettes. Ce dossier de la revue  s’intéresse à cette thématique du journalisme et des applications mobiles et souhaite aborder les contenus journalistiques qui sont produits avec ces outils, les contraintes sur les pratiques professionnelles, les nouveaux débouchés en matière de temporalité ou de production multimédia, les usages de ces produits par les consommateurs, ainsi que les modèles d’affaires.

Les propositions de textes pourront aborder les différents points suivants :

  • Les langages et les formats
  • L’analyse des nouvelles applications journalistiques
  • Les modèles d’affaires (production, accès, consommation)
  • Les conditions de production convergente des produits journalistiques pour mobiles
  • La relation entre les caractéristiques des dispositifs mobiles et les propriétés du journalisme
  • Les usages et consommations de produits journalistiques avec des dispositifs mobiles.

Les projets d’articles (résumé de deux pages) sont à envoyer avant le 1er avril 2013 à l’adresse suivante : jc@ubi.pt – liaseixas@gmail.com. Les articles (de 30 à 50 000 signes tout compris) sont à envoyer avant le 1er août 2013.

Pour plus d’informations : http://surlejournalisme.com/rev

« La vie des signes au sein de la communication : vers une sémiotique communicationnelle »

Sémiologie, sémiotique, sémiologie de la communication ou de la signification. Sémiotique structurale ou interprétative, peircienne ou greimassienne, puis post-greimassienne et tensive. La « science des signes au sein de la vie sociale » en a vu de toutes les couleurs, est passée par tous les états d’âme. Preuve, en réalité, que cet espace théorique et pratique vit, avec des racines profondes et des fondations solides, des mouvements de générations et des tendances, des lignes franches et des changements de cap. Voilà ce qu’il nous faut appréhender, sous le rapport particulier qui est le nôtre : les relations entre la sémiotique, ce monde sémiotique à la fois permanent et changeant, et la communication, les SIC.

Les axes de réflexion proposés sont les suivants :

  • Les relations sémiotique et communication en termes de formation, dans l’offre et le contenu pédagogiques, tous niveaux confondus, y compris à l’international et sous forme documentaire, éditoriale, là encore,
  • Les relations sémiotique et communication, au plan théorique et épistémologique, sous l’obédience d’un modèle, à travers des approches différenciées ou sous la forme du « bricolage », dans les termes où Floch entendait l’assumer. Cela subsume toutes les questions bibliographiques, documentaires, éditoriales,
  • Les relations sémiotique et communication en termes d’applications professionnelles, de visée opérationnelle, avec toutes les ressources d’une sémiotique dite appliquée ou concrète qui trouve, de plus en plus, des voies de médiatisation,
  • Les relations sémiotique et communication en termes d’objets, de terrains, de méthodes, tout particulièrement dans une perspective d’élaboration et de consolidation des recherches en SIC.

Les articles (environ 30 000 signes) sont à envoyer avant le 15 avril 2013.

Pour plus d’informations : http://rfsic.revues.org/399

 


Appels à communication – Février 2013

« Le corpus : ancrages théoriques et méthodologiques »

Le 27 juin 2013, l’Association Lyonnaise des Etudiants Chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication (ALEC-SIC) organise une journée d’étude sur le thème du corpus. Cette journée entend fournir des pistes de réflexion aux jeunes chercheurs (doctorants ou docteurs) qui sont confrontés, dans le cadre de leur recherche, aux questions méthodologiques, théoriques et épistémologiques posées par le travail sur corpus.

La notion de corpus intéresse un large éventail de disciplines. Cet ensemble de documents sélectionnés en vue de mener une étude spécifique, est toujours un objet construit. Il est au cœur du projet recherche : en plus de constituer un « terrain » d’enquête permettant de vérifier les hypothèses et de formuler des résultats, il vient également nourrir les questions posées par le sujet même de la recherche.

Deux grands axes de réflexion proposés :

– La constitution du corpus :

Ce premier axe entend susciter des réflexions sur les différents « types » de données qui peuvent être constituées en corpus afin de répondre à une problématique de recherche. Nous insistons sur la diversité des corpus/terrains qui pourront être abordés pendant cette journée qui n’entend pas se limiter aux corpus « classiques » (discours médiatiques, institutionnels, etc.) mais élargir le questionnement à d’autres types de « textes »/« discours » (images, vidéos, productions culturelles, etc.).

– L’analyse du corpus

Le second axe propose des pistes de réflexion quant à la/aux méthodologies à mettre en œuvre pour étudier le corpus. En effet, une fois constitué, il s’agit de l’analyser ; les méthodes et les outils étant relativement nombreux. Le choix d’une ou de plusieurs d’approches dépend à la fois des types de documents constituant le corpus et de la problématique de recherche.  distincte et successive pour étudier des corpus différents ou peuvent-elles être menées ensemble ?

Date et lieu : 27 juin 2013 à Lyon

Les propositions de communication (3000 signes espaces compris) sont à envoyer avant le 13 avril 2013 à l’adresse suivante : nathalie.walczak [at ] univ-lyon2

Pour plus d’informations : http://jecsic2013.wordpress.com

 

« Concurrence(s) »

Ce colloque interdisciplinaire, organisé par l’association Les Têtes Chercheuses, s’intéresse à la notion de concurrence dans les domaines des arts, des lettres, des langues et de la linguistique, tous siècles confondus, afin de donner à la notion une réelle profondeur historique. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croire de prime abord, le monde de la création n’est pas imperméable à cette course à la première place, que ce soit hier ou aujourd’hui. Qu’un mouvement littéraire veuille en chasser un autre, qu’une théorie interprétative le dispute à une autre, qu’un traducteur remette en question la traduction d’une œuvre faite par un prédécesseur, que deux mises en scènes d’une même pièce fassent des choix radicalement différents, etc., la concurrence est bel et bien présente dans le monde artistique. Sont attendues des études de cas autant que des visions d’ensemble qui prennent un recul théorique pour analyser ces rapports de force qui sont au cœur du monde artistique. Pourront-être abordées les concurrences entre individus, écoles, mouvements, genres, théories d’analyses, etc. Quelques pistes de réflexion :

– dans quelle mesure la concurrence peut-elle apparaître comme le moteur même de la création ?

– comment s’établissent, se détruisent et se reconstruisent les hiérarchies artistiques ? Quel rôle actif les artistes prennent-ils à cette mise en ordre du monde de l’art ?

– la concurrence peut être considérée comme un jeu institutionnalisé qui reconnait la valeur supérieure de certaines œuvres et leur octroie de ce fait un statut à part. Comment ce processus institutionnel, lui-même traversé par des rapports de force, marque-t-il la production ? Quel est son impact ?

Date et lieu : les 12, 13 et 14 décembre 2013 à Lyon

Les propositions de communication (500 mots) sont à envoyer avant le 30 avril 2013 à teteschercheuses.colloque2013@gmail.com.

Pour plus d’informations : www.tetes-chercheuses.com / teteschercheuses.hypotheses.org

« Formes et enjeux contemporains de la communication et de la culture scientifiques et techniques » 

Ce colloque, organisé par le Gresec en partenariat avec Elico et le Centre Norbert Elias, sera l’occasion de produire des analyses sur les mutations et sur les innovations dans le domaine de la science. Son orientation prend acte du développement de certains processus constatés déjà en 2005 : importance croissante des stratégies de communication des organisations scientifiques, renforcement des liens entre pouvoirs locaux, entreprises et centres de recherche, expansion des technologies d’information et de communication  ainsi que des pratiques sociales qui leur sont liées, développement de formes délibératives et participatives. Il se donne ainsi pour objet de traiter ensemble des questions qui relèvent spécifiquement du champ de la communication et de l’information scientifiques (expression scientifique, controverses, pratiques journalistiques, etc.) et des questions qui relèvent de la mise en public de la science et de ses enjeux sociétaux.

Les thématiques de réflexion suivantes sont proposées :

  • Modalités d’expressions de la science et nouvelles techniques numériques.
  • Continuités et mutations dans les compétences, les métiers et les pratiques professionnelles.
  • Scénographies contemporaines des sciences et des techniques
  • Sciences et territoires : articulations entre politiques scientifiques, politiques territoriales et émergence de questions sociétales.

Date et lieu : les 28-29 novembre 2013 à Grenoble

Les propositions de communication (5000 signes maximum) sont à envoyer avant le 15 mai 2013 à l’adresse suivante : mc.bordeaux@wanadoo.fr et Dominique.Cartellier@iut2.upmf-grenoble.fr

Pour plus d’informations : http://gresec.u-grenoble3.fr/version-francaise/actualites/l-agenda-du-gresec/appel-a-communication-colloque-international-formes-et-enjeux-contemporains-de-la-communication-et-de-la-culture-scientifiques-et-techniques–155842.kjsp

« Le journalisme en ligne et ses publics »

Ce colloque international et interdisciplinaire cherche à promouvoir le débat sur la consommation, la production et la participation des internautes dans la sphère journalistique. Forums de discussion, espaces de commentaires, fact checking, crowd-sourcing, blogs, réseaux sociaux ont élargi, depuis les années 1990, la palette des modes d’intervention des internautes dans le processus de production de l’information, complexifiant, de fait, la relation entre le journalisme et ses publics. Plusieurs disciplines sont concernées par ces changements dans le panorama de l’information : la sociologie du journalisme, l’analyse du discours, la sociologie des publics, l’histoire des publics et des médias, l’anthropologie culturelle, la sociologie de la communication.

Les communications pourront aborder les problématiques suivantes analysant le public comme :

– un acteur présent dans la salle de rédaction : le public est pris en compte dans les choix des journalistes, dans leurs représentations, dans leur discours et dans leurs pratiques professionnelles

– un objet de toutes les attentions économiques : diversification des supports, complexification des mesures d’audience, informations mobiles, transformation de la consommation des médias, les podcasts, volonté de personnaliser l’information, etc.

– un producteur d’information/un expert : le public devient une source d’information, dans les commentaires et les blogs intégrés aux rédactions, ainsi qu’une figure de légitimation de certaines activités et artefacts.

– un producteur de discours : quelles sont les caractéristiques énonciatives, voire stylistiques du « discours des internautes » ? Quelles sont les modalités d’échange entre internautes ? Comment remettent-ils en question le contrat de lecture ?

– un arbitre des discours sociaux : la nouvelle configuration entraîne un questionnement de la distribution de la connaissance dans la sphère publique et l’apparition d’une nouvelle forme – collectivement organisée – de surveillance envers le discours d’information, qui amène les agents ordinaires à rectifier le discours médiatique et le discours d’experts.

Date et lieu : les 5-6 décembre 2013 à Bruxelles

Les propositions de communication (500 mots maximum) sont à envoyer avant le 5 mai 2013 à l’adresse suivante : publics2013@gmail.com

Pour plus d’informations : http://surlejournalisme.com/?p=3149

 

« Normes communiquées, normes communicantes : assignation, déviances et négociation »

L’association de jeunes chercheur(e)s en sciences de l’information et de la communication REPLIC lance un appel à communication pour une journée d’études sur la thématique des normes communiquées et des normes communicantes : assignations, déviances et négociation.

Émancipatrice et facteur d’ouverture démocratique pour les uns, « marketinisée » et dépossédée de sa dimension informationnelle pour les autres, la communication occupe une place centrale dans les imaginaires de nos sociétés contemporaines. Ces discours alternativement libérateurs ou alarmistes ne sauraient pourtant préjuger de la complexité des phénomènes communicationnels.

L’insertion des dispositifs communicationnels dans un tissu social nous permet d’effectuer deux observations. D’une part, ces dispositifs sont structurés par les rapports sociaux. D’autre part, les dispositifs communicationnels sont maillés de représentations sociales. Toute communication est porteuse d’une dimension normative. La norme s’inscrit aussi dans un dispositif communicationnel qu’il faut prendre en compte et interroger. En effet, en tant qu’espaces de médiations, les dispositifs communicationnels sont à la fois porteurs de normes et structurés par des normes.

Quatre pistes de réflexion sont proposées :

Axe 1 : Normes socio-culturelles et représentations

Axe 2 : Normes et dispositifs communicationnels

Axe 3 : Du hors-normes à la négociation : appropriations, stratégies et pratiques des usagers

Axe 4 : Normes académiques : épistémologie et méthodologie des SIC

Date et lieu : le 6 juin 2013 à Bordeaux

Les propositions de communication (300 mots maximum) sont à envoyer avant le 20 mars 2013 à l’adresse suivante : replicbx3@gmail.com

Pour plus d’informations : http://www.asso-replic.fr

 

Appels à communication – Novembre 2012

Les lieux du corps : Politique et émancipation

Un corps hors de la place qui lui était assignée, reconfigurant les données d’un lieu, cela a été et reste une action politique forte. Comment penser les lieux politiques du corps, leurs spatialités et temporalités, les pratiques et dynamiques qui y prennent place, les possibles qu’ils suscitent? Nous entendons dépasser l’idée du corps comme simple lieu matériel de travail, de reproduction, de souffrance et d’exploitation ainsi que l’idée de l’émancipation comme le processus par lequel on s’élève de ses conditions corporelles dominées. Pour cela, il s’agira d’examiner comment les corps s’insèrent, s’agencent ou se subjectivent dans des situations politiques et des processus d’émancipation.

Les communications pourront s’articuler autour d’un ou plusieurs des axes suivants :

  • Pratiques des corps et processus d’émancipation
  • Corps, violence politique
  • Corps utopiques

Date et lieu : les 25 et 26 janvier 2013 à Paris

Les propositions (résumé de 2000 à 3000 signes) sont à envoyer avant le 3 décembre 2012 à colloque.critiques.politique@gmail.com

Pour plus d’informations : http://www.csprp.univ-paris-diderot.fr/Les-lieux-du-corps.

 

L’Europe des citoyens et la citoyenneté européenne : évolutions, limites et perspectives

La construction européenne est souvent présentée ou ressentie comme un processus technocratique imposé aux peuples européens par des élites majoritairement converties à l’unité politique et économique du continent à la suite du désastre des deux guerres mondiales et du traumatisme de la Guerre froide. La crise actuelle semble démontrer l’absence de solidarité entre États et peuples de l’Union européenne, par manque d’identité partagée et de projet politique démocratiquement accepté. Pourtant, la place et le rôle du citoyen a fait l’objet de multiples projets politiques dans l’histoire de la construction européenne.

La citoyenneté européenne a fait l’objet de nombreuses études juridiques dans les années 1990 et 2000, mais les travaux restent rares sur l’émergence de la thématique citoyenne depuis quarante ans. Ce colloque entend étudier les modalités et les visages de la citoyenneté européenne, son émergence progressive, les oppositions et les résistances à son affirmation, les limites de la citoyenneté européenne, mais aussi ses perspectives dans un futur proche. Dans une démarche interdisciplinaire, les thématiques suivantes seront abordées :

  • la citoyenneté par le politique
  • la citoyenneté par les droits
  • la citoyenneté par la culture : un axe étant consacré à « espace public et médias »
  • quels sens pour une citoyenneté en crise ?

Date et lieu : les 14 et 15 novembre 2013 à Nantes

Les propositions de communication (résumé d’une page avec CV) sont à envoyer avant le 23 novembre 2012 à thomas.burel@univ-nantes.fr et lucile.le-claire@univ-nantes.fr.

Pour plus d’informations : http://www.sciencespo.fr/departement-histoire/sites/sciencespo.fr.departement-histoire/files/Coll_nantes_nov2013.pdf

 

Communities at the Periphery: Perceptions and Representations of the French Banlieues

Au cours des dernières années, le terme ‘banlieue’ est devenu synonyme de poches d’exclusion à la périphérie des grandes villes françaises. Construites dans les années 50 et 60 afin de remédier à la pénurie de logements, nombres de banlieues cumulent aujourd’hui d’importants problèmes sociaux ainsi que des taux de chômage et de criminalité élevés. Depuis les années 80, les cités de banlieue ont été le théâtre de différentes formes de violence urbaine qui, durant les émeutes de 2005, 2007 et 2010, a atteint un niveau sans précédent.

Au sein de la société, la construction médiatique de la banlieue constitue souvent l’unique aperçu de la vie des quartiers les plus démunis. Cependant, le prisme des médias renvoie très fréquemment une vision partiale et partielle de la réalité. Se concentrant sur les questions de violence, d’immigration, d’intégration, de religion et d’identité, les discours médiatiques ont favorisé la consolidation des stéréotypes négatifs communément associés aux banlieues. Ce colloque souhaite aborder la question de la ségrégation urbaine en France par une analyse critique de l’image négative des banlieues relayée par les discours médiatiques, politiques et artistiques de différentes formes. Il se propose d’explorer les représentations des banlieues défavorisées dans différents types de discours publics à travers des perspectives multi- et interdisciplinaires.

Plusieurs thèmes de réflexion sont possibles :

  • les perceptions externes des banlieues et leurs représentations dans les médias et discours publics
  • le rôle de différents médias (film, photographie, presse écrite, télévision, etc.) dans la formation des images des banlieues
  • le rôle des médias lors des dernières émeutes
  • l’interaction entre images médiatiques et les représentations des banlieues dans différentes formes artistiques

Date et lieu : les 4 et 5 avril 2013 à Londres

Les propositions (résumé de 300 mots) sont à envoyer avant le 15 janvier 2013 à christina.horvath@brookes.ac.uk

Pour plus d’informations : http://www.fabula.org/actualites/communautes-a-la-peripherie-perceptions-et-representations-des-banlieues-francaises_53252.php

 

Lexie, lexème, lexique – Représentation et acquisition

Cette journée d’études est consacrée au lexique et à son acquisition. Le domaine lexical fait l’objet de nombreuses recherches et publications en linguistique mais aussi en acquisition du langage. Cette journée  pour but de réunir des chercheurs dans les deux domaines, intéressés par un dialogue entre ces deux pôles des sciences du langage afin de réfléchir à la façon dont l’un et l’autre interagissent et se complètent.

Les axes suivants pourront être abordés :

  • la représentation du lexique : nature des unités et lien entre les unités, intégration d’unités nouvelles, contraintes sur la formation des mots
  • la représentation abstraite des lexèmes : intégration de la polysémie dans la représentation, moyens employés pour parvenir à la formulation de la forme abstraite
  • l’acquisition du lexique et des lexèmes : mise en place et organisation du lexique mental chez l’apprenant, l’organisation du lexique mental chez le locuteur bilingue
  • l’enseignement du lexique : lien entre l’enseignement et les théories lexicales, les pratiques d’enseignement,
  • la traduction ou la comparaison entre les lexiques.

Date et lieu : le 28 juin 2013 à Pau

Les propositions (300 mots) sont à envoyer avant le 15 janvier 2013 à christine.copy@univ-pau.fr et amanda.edmonds@univ-pau.fr

Pour plus d’informations : http://crphl.univ-pau.fr/live/actualites

Musiques de séries télévisées

Longtemps considérée comme un avatar esthétiquement dégradé et moralement simpliste de la fiction cinématographique, la série télévisée s’est pourtant peu à peu autonomisée au sein des études culturelles. Forme sans doute la plus aboutie, dans la culture mass-médiatique contemporaine, du récit sériel ou feuilletonesque, elle intéresse autant pour la manière dont elle met en scène les phénomènes sociaux que pour la diversité des codes et des stratégies narratives qu’elle mobilise.

Ce sont essentiellement les professionnels engagés dans la fabrication des séries (auteurs, scénaristes, monteurs…), les publics, les stratégies narratives, et les représentations du social qui sont étudiées. La musique pour sa part reste largement ignorée et c’est autour de ce sujet que ce colloque entend focaliser les réflexions. Plusieurs axes sont proposés :

  • contexte historique et géographique des musiques de séries
  • du grand écran à la série
  • compositeur de musiques de séries
  • questions de genres
  • réception et usages des musiques de séries télévisées : le spectateur-auditeur

Date et lieu : 30 et 31 mai 2013 à Nantes

Les propositions (résumé de 300 mots) sont à envoyer avant le 1er décembre 2012 à philippe.leguern@univ-nantes.fr et  jerome.rossi@univ-nantes.fr

Pour plus d’informations :

http://www.univ-nantes.fr/1350982526566/0/fiche___actualite/

Appels à contribution – Mai 2012

Raconter à l’ère numérique

« Espèce narrative […] à dominante visuelle » (Groensteen, 2011), on considère généralement que la bande dessinée a pour vocation principale de raconter. Où il y a récit, on suppose un ordonnancement, un déroulé des événements, un début, un milieu, une fin. On suppose un (ra)conteur, un narrateur, qui guide le lecteur. Moyennant une certaine latitude dans ses marges, ces assertions et définitions sont justes et vérifiées dans toute l’histoire de la bande dessinée, c’est-à-dire quelle que soit sa place dans la société ou dans l’art, quel que soit son modèle esthétique, économique, quel que soit son support ou mode de diffusion.

Depuis 25 ans, la bande dessinée a, à l’instar d’autres médias, été absorbée dans l’espace numérique. Déjà présente sur les premiers réseaux ancêtres de l’Internet moderne, puis sur CD-rom, les années 2000 voient l’explosion du blog-bd, du webcomic et autre formes de bandes dessinées en ligne de même que le développement de nouveaux supports pour sa diffusion et sa lecture (de l’écran de l’ordinateur à la tablette, au smartphone ou à la liseuse).

Le secteur professionnel de la bande dessinée, comme d’ailleurs toutes les autres industries culturelles, est animé depuis quelques années de vifs débats quant aux modèles économiques et au droit d’auteur (changement de support ou de vecteur de diffusion, évolution des pratiques de réception et de production…).

C’est pourquoi, plutôt que de questionner le devenir de la bande dessinée, ce numéro de la revue Comicalités souhaite interroger ce que signifie raconter à l’ère numérique.

Les propositions d’article (résumé de 3 000 signes) sont à envoyer avant le 10 juillet 2012 à benoit.berthou@univ-paris13.fr, julien.falgas@gmail.com et anthony.rageul@yahoo.fr

Pour plus d’informations : http://comicalites.revues.org/

 

Les études sur le genre dans le contour méditerranéen

Les études sur le genre ont connu depuis quelques dizaines d’années une évolution nette et surprenante par sa portée quantitative et qualitative. Ce qui caractérise ces études dans leur ensemble, c’est un changement de méthode où progressivement  les approches économico-politiques vont être abandonnées vers des approches culturelles et discursives. Dès lors le genre devient une construction sémiotique ; le féminin ou le masculin se déclinent  à travers des systèmes de signes qui ont  leur code, leur encyclopédie spécifique et leurs règles interprétatives. Connaître ces divers systèmes de signes et  leur contexte culturel et historique, découvrir ce qu’il en est dans des sociétés  proches géographiquement et culturellement est l’ambition de ce projet de volume collectif.

Le but de volume collectif est de réunir des auteurs qui s’intéressent au genre et de confronter des points de vue, des analyses et des approches de réalités « genrologiques » différentes.

Les principaux axes du volume sont :

1. Les études sur le genre : aspects théoriques

2. La société méditerranéenne, différences  et répétitions

3. La construction sémiotique du genre dans les pays du contour méditerranéen

4. Genre et politique

5. Limites et contraintes du genre

Les propositions d’article sont à envoyer avant le 30 juin 2012 à barnoussim@ymail.com

Les notifications d’acceptation, de révision ou de refus seront envoyées  aux auteurs fin  juillet 2012.

Pour plus d’informations : http://www.fabula.org/actualites/les-etudes-sur-le-genre-dans-le-contour-mediterraneen_50767.php

Appel à contribution de la revue SEMEN

La revue Semen est une revue de sciences du langage qui propose un espace de réflexion sur le(s) discours, en dialogue avec les sciences humaines et sociales et dans les sciences de l’information-communication. La revue publie désormais deux articles de Varia par numéro. Les propositions doivent être transmises à la direction de la revue, qui se charge de les faire circuler auprès du Comité éditorial qui juge de la pertinence et de la qualité des travaux retenus pour édition.

Les contributions soumises ne devront pas dépasser 30 à 35000 signes espaces compris. Cette rubrique Varia cherche à donner une impulsion à de nouvelles configurations thématiques, et s’ouvre donc à des chercheurs confirmés aussi bien qu’à de jeunes chercheurs.

La date limite des soumissions de Varia pour le n°34 à paraître à l’automne 2012 est le 31 août 2012.

Pour plus d’informations : http://semen.revues.org

Contacts: philippe.schepens@univ-fcomte.fr / severine.equoy-hutin@univ-fcomte.fr

Appels à communication – Mai 2012

« L’interdisciplinarité en question dans les Sciences de l’Information et de la Communication »

L’Association des Doctorants Toulousains en Sciences de l’Information et de la Communication (ADT-SIC) organise un colloque sur le thème de l’interdisciplinarité. L’objectif de cet évènement est de fournir des pistes de réflexion aux jeunes chercheurs (doctorants ou jeunes docteurs) pour penser les modalités d’application d’une démarche interdisciplinaire dans le cadre d’un travail de recherche en Sciences de l’Information et de la Communication.

Chaque journée débutera par une conférence, avec Patrick Charaudeau, chercheur au CNRS et professeur émérite de l’Université Paris 13 et Marc Lits, professeur au département de communication de l’Université Catholique de Louvain, en Belgique.

A titre indicatif, les axes de réflexion proposés sont les suivants :

  • Pluridisciplinarité, transdisciplinarité et interdisciplinarité en SIC
  • Construire son objet de recherche en SIC
  • Les méthodologies en SIC
  • Les apports théoriques de disciplines voisines

Date et lieu : du 22 au 24 novembre 2012 à Toulouse

Les propositions de communication (un résumé de 1300 mots) sont à envoyer avant le 30 juin 2012 à  colloque.adtsic@gmail.com

Pour plus d’informations : www.colloque-adtsic.com

Premier forum international sur les enjeux de communication dans le mouvement coopératif

Dans le cadre de l’Année internationale des coopératives proclamée par les Nations Unies et du Sommet international sur les coopératives organisé à Québec (Canada) au mois d’octobre 2012, la Chaire en relations publiques et communications marketing de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) organise un premier forum international d’échanges sur les enjeux de communication dans le mouvement coopératif.

Les propositions de communications attendues pour ce Forum, qui se veut avant tout un lieu d’échanges, pourront aborder les thématiques suivantes :

  • Comment communiquer efficacement avec les membres et les non-membres ?
  • Quelles définitions et quelles missions promouvoir ?
  • Comment intégrer le web 2.0 et l’esprit coopératif ?
  • Quels rôles peuvent jouer les communications dans l’avenir des coopératives ?
  • Comment positionner le mouvement coopératif comme un modèle d’avenir ?

Cet appel à communication s’adresse aux chercheurs ainsi qu’aux professionnels œuvrant dans le milieu des communications et/ou dans le milieu coopératif.

 Date et lieu : le 8 octobre 2012 à Québec

Les propositions de communication (un résumé de 3000 signes) sont à envoyer à l’adresse suivante : lussiez.emmanuelle@courrier.uqam.ca avant le 15 juin 2012.

Pour plus d’informations : http://www.crp.uqam.ca/

« Le sujet digital : mémoire, hypermnésie »

Les technologies numériques d’inscription et de préservation permettent aujourd’hui de constituer d’importantes archives électroniques, des bases de données complexes et favorisent l’apparition de nouvelles pratiques d’archivage du savoir, comme les encyclopédies collaboratives. Un tel développement technique contient en germe une reconfiguration profonde du rapport humain au monde et au savoir mais aussi sans doute une mutation de notion même de sujet humain.

Préfigurée dès les années 30 dans les travaux d’H G Wells ou ceux de Borges, le motif de l’hypermnésie, récurrent au sein des récits de science-fiction, essaime au sein d’autres formes littéraires, qu’il s’agisse de romans édités de manière traditionnelle  ou d’œuvres littéraires sur support électronique. Parallèlement, la possibilité d’une extériorisation et d’une extension de la mémoire est un élément central dans des théories philosophiques contemporaines, notamment celle de « l’esprit étendu », de deux côtés de la frontière entre philosophies analytiques et continentales.

Le présent appel vise à susciter des contributions émanant de différents domaines (histoire des sciences et des techniques, littérature, philosophie notamment) et interrogeant le thème de l’hypermnésie, de la mémoire dans cette ambiguïté entre humain et machine, aussi bien sous un angle historique que dans son actualité.

Date et lieu : du 13 au 15 novembre 2012 à Paris

Les propositions de communication (un résumé de 3000 signes) sont à envoyer avant le 15 juin 2012 à hypermnesia@univ-paris8.fr

Pour plus d’informations : http://calenda.revues.org/nouvelle23713.html

« Les récits de vie : histoire, mémoire et fictions identitaires »

Ce Colloque international organisé par le Département de Littérature, Linguistique et Journalisme de la Faculté des Lettres (Université de Galati – Roumanie) se propose une réflexion sur les rapports complexes existant entre la mémoire, l’histoire et la fiction dans les récits de vie, dont l’importance dans la recherche visant un contexte socioculturel donné est prouvée par l’intérêt croissant qu’on leur accorde dans plusieurs champs disciplinaires et dans la sphère de diverses méthodes critiques. La recherche sociologique et sociocritique ; l’herméneutique et la philosophie de l’histoire, la psychanalyse et la sociopsychanalyse, la narratologie et la critique de l’imaginaire n’ont pas pu éviter, dans leurs démarches épistémologiques, l’ancrage dans cet espace des « genres biographiques », doublement conditionné par la « pacte autobiographique » [Lejeune, 1997] et par le « pacte avec l’Histoire » [Simion, 2002.]

L’enjeu fondamental du colloque consiste justement dans un tel type de démarche (pluri- et interdisciplinaire), capable de permettre l’analyse des rapports entre les « vérités individuelles » des auteurs et la « vérité historique », entre l’histoire personnelle et l’histoire officielle, entre la mémoire individuelle, la mémoire collective et la mémoire culturelle, entre les narrations identitaires et les méta-narrations politiques, et entre le passé (l’histoire) qui circonscrit « l’espace de l’expérience » et le présent où l’on construit le récit (de cette histoire).

Cet appel à communication concerne différents disciplines et thématiques : Critique, théorie et histoire littéraire, littérature comparée ; sociologie ; linguistique ; anthropologie culturelle ; philosophie ; histoire de la culture et l’histoire des mentalités, l’histoire de l’art ; études politiques ; histoire de la presse, journalisme et communication ; psychologie et pédagogie.

Date et lieu : les 26 et 27 octobre 2012 à Galati (Roumanie)

Les propositions de communication (résumé de 200 mots en anglais) sont à envoyer avant le 30 août 2012 à crihanoali@yahoo.com et simoantofi@yahoo.com

Pour plus d’informations : http://www.fabula.org/actualites/les-recits-de-vie-histoire-memoire-et-fictions-identitaires_50099.php

Appels à communication

Les sources dans la presse : vérités, rumeurs et mensonges

L’association PILAR (Presse, imprimés, lecture dans l’aire romane) organise une journée d’études sur le thème des sources. Les axes de réflexion s’inscrivent dans l’aire hispanique, des deux côtés de l’Atlantique :

  • Relation entre le journalisme et les sources  dans une perspective diachronique. Construction et transmission des réalités sociales. Rôle du journaliste. Relations avec le pouvoir. Sphères d’influence. Les nouvelles technologies.
  • Information et opinion publique. Les mécanismes de la rumeur. Discours de propagande. L’anonymat des sources.
  • Écritures et genres journalistiques : créer, raconter, inventer.

Date et lieu : le 20 octobre 2012 à Paris

Les propositions (résumé de 500 mots) sont à envoyer avant le 15 avril  2012 à nludec@gmail.com et aranzazu.sarriabuil@orange.fr

Pour plus d’informations : http://calenda.revues.org/nouvelle22754.html

 

Image, image de soi, image des autres, quels enjeux possibles de recherche ?

Les Doctoriales de l’Ecole Doctorale EPIC proposent aux doctorants en Sciences de l’Education, Psychologie et Sciences de l’Information et de la Communication de s’interroger sur la notion d’image. Héritée, façonnée à partir des valeurs de la société à laquelle appartient son porteur, l’image se définit aussi en contrepoint de celle que  nous  renvoyons  à  l’autre  saisi  dans  sa distinction, ou  plus  indifféremment  aux  autres, dans  le dialogue, l’affrontement, la lutte des libertés ou d’autres modalités des relations interhumaines. Le chercheur s’attachera à comprendre quelles implications cet héritage et cette (ces) représentation (s) ont sur la formation identitaire des individus, leurs parcours d’apprentissage, leurs trajectoires sociales, etc.

Date et lieu : le 2 juin 2012 à Lyon

Les propositions de communication – et éventuellement de posters – sont à envoyer avant le 30 mars 2012 à doctorialeslyon2012@gmail.com

Pour plus d’informations :  http://recherche.univ-lyon2.fr/epic/236-Appel-a-communication-Doctoriales-2012.html

 

Les moteurs de recommandation

 Cette journée d’études co-organisée par les laboratoires Dicen et (CNAM) et Paragraphe (Paris VIII) porte sur les moteurs de recommandation :

Quel est leur historique ? Quels sont leurs impacts sur les habitudes des usagers de l’information ? Qui sont les acteurs scientifiques et commerciaux les plus impliqués ? Quels sont les méthodes et modèles les plus efficients de recommandation ? Quels sont les développements majeurs dans le domaine des plateformes de contenu ?

 Les axes de la journée sont les suivants :

  • Axe 1 : Les moteurs de recommandation et e-commerce, historique
  • Axe 2 : Les moteurs de recommandation, modèles et méthodes
  • Axe 3 : Les moteurs de recommandation et les offres de contenus : développement et bilan
  • Axe 4 :  Impact des moteurs de recommandation sur les usages

Date et lieu : le 11 juin 2012 à Paris

Les propositions de communication (résumé d’une page indiquant l’axe choisi) sont à envoyer avant le 25 mars 2012 à gerald.kembellec@cnam.fr

Pour plus d’informations : http://www.enssib.fr/node/5068

Métiers de l’information, des bibliothèques et des archives à l’ère de la différentiation numérique

Cette 15ème édition du colloque international sur le Document Electronique est ouvert aux chercheurs, aux étudiants et aux professionnels (spécialistes de l’information, concepteurs des systèmes d’information, éditeurs…) concernés par les transformations que connait le domaine de l’info-doc au niveau documentaire, technologique et aussi au niveau du public. Il entend valoriser les recherches sur les métiers de l’information à l’ère du numérique et plus particulièrement du web et de ses technologies qui s’imposent dans tous les services offerts par les centres d’information : la numérisation et les documents numériques, la gestion du cycle de vie des documents, les métadonnées, les réseaux sociaux, les blogs, etc.

 Date et lieu : le 30 avril 2012 à Tunis

Les textes de la communication (entièrement rédigées) sont à envoyer avant le 30 avril 2012 à cide@europia.org

Pour plus d’informations : http://calenda.revues.org/nouvelle23058.html

Appels à contribution

Théorie du « Cygne noir » – imprévisibilité et sérendipité dans les processus sémiotiques fondant l’épistémè.

En vue de la parution de son premier numéro, la revue d’exploration sémiotique Cygne noir lance un appel à contribution sur le thème du Cygne Noir, défini comme une figure symbolique renvoyant à un événement hautement imprévisible qui survient et qui ébranle nos cadres normatifs. Il force à la reconsidération de connaissances établies ainsi qu’à leur validation.

Trois axes de réflexion sont proposés :

  • « Jeux de concepts » comprend les écrits scientifiques
  • « Jeux de langages » met à l’épreuve la plasticité de la langue sous toutes ses formes (de la narration à la poésie, et au-delà)
  • « Jeux d’images » capture et exploite les images fixes et mobiles dans une perspective sémiotique (de la photographie à la vidéo, et au-delà)

Les propositions d’article (un résumé d’environ 500 mots) sont à envoyer avant le 21 mars 2012 à l’adresse suivante : redaction@revuecygnenoir.org.

Si la proposition est acceptée, le texte final doit être envoyé avant le 31 mai 2012.

Pour plus d’informations : http://calenda.revues.org/nouvelle22857.html

 

Epistémologies, théories et pratiques professionnelles en communication des organisations

La revue Etudes de communication lance un appel à contribution pour son 40ème numéro. L’enjeu est de questionner les pratiques et les soubassements théoriques existants en communication des organisations en France et à l’international.

Plusieurs axes de recherche sont proposés :

  • Les modèles qui structurent les pratiques notamment suite aux évolutions des théories des organisations (Rojot, 2003)
  • La place des réflexions issues des paradigmes émergents
  • L’adoption d’une approche constructiviste dans les pratiques serait-elle, comme le suggère Mucchielli (2001), avant tout idéologique ?
  • Ces modèles peuvent-ils participer à une rationalisation et une instrumentalisation de la communication ?

Les propositions (résumé entre 1500 et 2000 mots) sont à envoyer avant le 15 avril 2012 aux trois adresses suivantes : laurent.morillon@iut-tlse3.fr, arlette.bouzon@iut-tlse3.fr et carolyne@unimelb.edu.au

Pour plus d’informations : http://calenda.revues.org/nouvelle22819.html

 

Enjeux et usages des données publiques : gouvernance, libre accès & transparence

 Les Cahiers du numérique lancent un appel à contribution autour de la problématique des données publiques. L’accès aux fichiers, aux données et aux documents administratifs évoque deux enjeux de société : un enjeu socio-économique et un enjeu politique. Les articles pourront porter sur les axes suivants :

  • nature et portée des documents ou des données publiques : bien public ou bien commun, appropriation ou libre-accès, usages et remploi, droits applicables, etc.
  • défis économiques, politiques & sociaux: disponibilité des données, gratuité ou tarification, transparence politique et reddition de compte (accountability), relations administration-administrés, relations gouvernants/gouvernés etc.
  • données publiques et société post-industrielle : libre circulation des données et de la connaissance, Linked Open Data, innovation socio-économique, culture collaborative et participative (explorez, prenez, innovez), etc.
  • impacts sur la recherche & sur les médias : data journalisme, crowdsourcing et silos de données, relations producteurs/consommateurs d’information, rôle des « communautés » et des groupes de pression etc.

Les projets d’article (résumé d’une vingtaine de lignes) sont à envoyer avant le 15 avril 2012 à joumana.boustany@parisdescartes.fr

Pour plus d’informations : http://lcn.revuesonline.com

 

 Identité fictive et fictionnalisation de l’identité

Le 15ème numéro de la revue Interrogations propose de s’attacher aux questions de l’identité fictive, en ce que celle-ci autorise une représentation nouvelle de l’individu mais aussi des groupes et des collectivités, dans des lieux et cadres particuliers. La pluridisciplinarité est une manière d’atteindre cet objectif, en mêlant différents points de vue et différentes approches. L’identité étant une notion plurielle, les explications à y apporter doivent aussi répondre à cette diversité.

 Plusieurs axes de recherche sont proposés :

  • La dimension imaginaire de l’identité
  • L’identité en situation et mise en scène
  • L’articulation pluridisciplinaire entre représentations et identité fictive
  • L’identité fictive au miroir de l’autre
  • L’identité virtuelle : une identité fictive ?
  • La construction médiatique de l’identité
  • La portée heuristique du concept d’identité : réalité ou fiction ?

Les articles (entre 35 000 et 50 000 signes) – rédigés aux normes de la revue – sont à envoyer avant le 31 mai 2012 à audrey.tuaillon-demesy[at]univ-fcomte.fr.

Pour plus d’informations : http://calenda.revues.org/nouvelle23108.html

Journée d’étude : Médiation et communication professionnalisée au musée, 8 juin 2011

Journée d’étude du 8 Juin 2011 : Médiation et communication professionnalisée au musée

Organisée par le CNE (ENS Lyon) et l’IEP Lyon
Lieu : ENS Lyon, C2S0, Centre Norbert Elias, 15 parvis René Descartes, métro Debourg, salle INRP, 9h30-18h

La journée d’étude propose une réflexion collective sur les mutations contemporaines des musées, à partir de deux domaines particulièrement concernés par ces transformations : la médiation et la communication.

Le public est devenu un mot d’ordre dans la rénovation des musées. La médiation et les médiateurs ont été à la fois agents et témoins de ces changements dans les cultures professionnelles muséales reconfigurées autour des relations entre le public et les œuvres, de la diffusion et du partage des savoirs, de l’élaboration collective des expériences culturelles.

Simultanément, c’est aussi conception médiatique du musée qui accompagne ce projet de rapprochement du musée et de ses publics. Un rapprochement s’est opéré entre l’institution muséale et le monde médiatique professionnel (publicité, marketing), et des secteurs de communication technicisée et professionnalisée se développent au sein des musées. Médiateurs et professionnels de la communication mobilisent avec une égale intensité des conceptions des publics et des modèles théoriques de la communication, qui peuvent cependant être assez différents.

Une conception de la communication promotionnelle tend à concevoir les expositions comme des événements, et les projets de musées actuels se conçoivent eux-mêmes, à travers cette communication promotionnelle, comme des phénomènes à la fois médiatiques, culturels et urbains, inscrits dans des stratégies de requalification identitaires des territoires. On assiste à la prise en charge d’une partie de la communication des établissements culturels ou des projets par des professionnels de la communication, notamment la communication politique.

A ce titre, il paraît intéressant d’envisager des rapprochements et des confrontations entre la communication promotionnelle des événements culturels et la communication publique et territoriale.

  • Il nous paraît ainsi intéressant, d’une part, de mener une réflexion sur l’évolution des formes de la communication culturelle et de ses acteurs, sur l’avènement de nouveaux « communicateurs » et sur leurs stratégies.
  • D’autre part, de considérer les pratiques et les discours de la médiation à partir d’évolutions ressenties, réfléchies et conduites par les acteurs.

Quelle relation existe-t-il au sein des musées existants ou en phase de projet, entre la communication et la médiation ? Quel rôle jouent-elles envers les publics, sur quelles pratiques et quels discours reposent-elles ?

A travers l’échange entre chercheurs, médiateurs et professionnels de la communication au sein des musées (qu’ils soient musées d’art ou musées de sciences et société), discuterons ensemble des différentes modèles de communication et des différentes conceptions de sa place dans le musée : communication interne au musée, communication qui s’autonomise, communication informationnelle, promotionnelle, en relation avec les médias.

Quel rapport au public est instauré à travers les pratiques de médiation et de communication ? La communication et la médiation se nourrissent-elles de leurs savoirs respectifs, et comment ?

Organisation : Maud Jarrige, ENS, CNE , Joëlle Le Marec, ENS, CNE et Isabelle Garcin Marrou, IEP Lyon

__________

Accueil à partir de 9 heures

9h30 – 12h : Évolutions conjointes de la médiation et de la communication professionnalisée , Modération : Maud Jarrige

  • - Isabelle Garcin-Marrou (ELICO, Lyon 2) : la place de la communication dans les formations à l’IEP, et Joëlle Le Marec (Centre Norbert Elias, C2So, ENS-Lyon)
  • - Sophie Deshayes (Centre Norbert Elias, C2So, ENS-Lyon) : la médiation muséale et la confrontation des modèles médiation/marketing/management
  • - Michèle Gellereau (GERIICO, Lille 3) : la médiation, la communication territoriale, la professionnalisation de ce secteur et de ses discours
  • - Dominique Bessières (Université de Reims Champagne-Ardenne, AEP) : le métier des communicateurs publics

13h30 – 15h30 : Pratiques professionnelles de la communication et de la médiation, Modération : Maud Jarrige

  • - Olivier Lossi, Musée de Bougoin-Jallieu, publics
  • - Cécilia de Varine, Musée des Beaux-arts de Lyon, médiation
  • - Juliette Giraud, Musée des Beaux-arts de Lyon, communication
  • - Anne Mozzo-Lemarchands, Musée des Confluences, médiation culturelle
  • - Nathalie Montoya (Université Paris-Diderot, Laboratoire du Changement social) : le métier de médiateur

16h – 17h30 : Pratiques et dispositifs de la communication professionnelle et de la médiation. Le discours de la communication de projet, Modération : Joëlle Le Marec

  • - Marie-Christine Bordeaux (GRESEC, Grenoble 3) : les politiques culturelles et les projets culturels
  • - Valérie Colomb (ELICO, Lyon 2) : le Musée des Confluences
  • - Cécile Bando (CREM, Université Nancy 2) : le centre Pompidou-Metz, le Louvre-Lens

Contact : Maud Jarrige, ENS Lyon, CNE maud.jarrige@club-internet.fr

Céline Brun-Picard

Doctorante en Sciences de l'Information et de la Communication Université de Lyon - Université Lyon 1 - ELICO EA4147

More Posts

Conférence « La fabrique du patrimoine » : Mardi 7 juin à 16h, à l’enssib

Conférence « La fabrique du patrimoine »

Dialogue entre Nathalie Heinich et Michel Melot dans le cadre du cycle « Lire des livres »

Mardi 7 juin – 16h00 – amphithéâtre de l’enssib

Nathalie Heinich, sociologue, a mené de nombreuses enquêtes de terrain sur les procédures mises en œuvre par les chercheurs de l’inventaire et l’administration des monuments historiques pour décider de la valeur patrimoniale de tel édifice ou de tel objet. Ces travaux ont donné lieu à la publication de La fabrique du patrimoine : de la cathédrale à la petite cuillère (Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009).
Elle débattra des valeurs fondamentales sur lesquelles repose la notion de patrimoine avec Michel Melot, ancien sous-directeur au service de l’Inventaire général du patrimoine culturel.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Source : http://www.enssib.fr/ecole/calendrier-scientifique-de-l-enssib/conference-la-fabrique-du-patrimoine

Céline Brun-Picard

Doctorante en Sciences de l'Information et de la Communication Université de Lyon - Université Lyon 1 - ELICO EA4147

More Posts

« Nouveaux horizons de la formation à l’information » (11èmes rencontres Formist) : le 16 juin 2011 à l’Enssib

« Les bouleversements induits par le numérique font émerger de nouvelles compétences informationnelles : maîtrise de l’identité numérique, de la lecture numérique, de l’informatique ou des médias. Ces nouvelles compétences font évoluer les contours de la formation à l’information et appellent un renouvellement du partenariat entre les bibliothécaires et les autres acteurs de la formation à l’information (enseignants, ingénieurs, etc.).

Les 11èmes rencontres FORMIST souhaitent éclairer comment media literacy (éducation aux médias), digital literacy (culture numérique), information literacy (culture de l’information) convergent vers une « translitéracie », à travers l’analyse et la présentation de différents dispositifs de formation. »

Entrée libre sur inscription : formulaire d’inscription en ligne

 

Programme


Matinée

Animée par Maxime Szczepanski (Université d’Angers)

  • 9h00 : Accueil
  • 9h30-10h00 : Ouverture des Rencontres, Anne-Marie Bertrand (directrice de l’enssib)
  • 10h00-11h00 : Éducation aux médias, France Renucci (CLEMI ; Université Paris-Sorbonne)
  • 11h00-12h00 : Présence numérique, Louise Merzeau (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) – Carine Garcia (SKEMA Business School).
  • 12h00-13h45 : Repas libre

Après-midi

  • 14h00h-14h45 : Lecture numérique, Alexandra Saemmers (Université Paris 8)
  • 14h45-15h30 : L’intégration du SCD dans la sphère pédagogique : nouvelles compétences, nouvelles relations, Françoise Dailland (Université Paris Descartes)
  • 15h30-16h00 : Pause
  • 16h00-16h45 : Quand la bibliothèque s’invite dans la controverse scientifique, Clothilde Zur Nedden, Doriane Ibarra (MINES ParisTech)
  • 16h45-17h30 : Translitéracie, Fabrizio Tinti (Université catholique de Louvain)

Céline Brun-Picard

Doctorante en Sciences de l'Information et de la Communication Université de Lyon - Université Lyon 1 - ELICO EA4147

More Posts

Conférence « Du goût de l’archive au monde moderne » : le 31 mai 2011 à l’ENSSIB

Conférence d’Arlette Farge dans le cadre du cycle « Lire des livres » de l’ENSSIB.

Mardi 31 mai, à partir de 16h30, amphithéâtre de l’enssib

« Historienne, spécialiste des modes de vie au XVIIIe siècle (Le goût de l’archive, Seuil, 1989 ; Dire et mal dire : l’opinion publique au XVIIIe siècle, Seuil, 1992…), Arlette Farge a le goût, sinon la passion, de la transmission.
Travailler sur le XVIIIe siècle n’est pas s’intéresser à un corpus figé, clos, mais c’est surtout s’intéresser aux mutations de notre monde, et replacer nos conditions actuelles de vie et de pensée dans une perspective historique et critique. »

Entrée libre

Source : http://www.enssib.fr/ecole/calendrier-scientifique-de-l-enssib/conference-du-gout-de-l-archive-au-monde-moderne

Céline Brun-Picard

Doctorante en Sciences de l'Information et de la Communication Université de Lyon - Université Lyon 1 - ELICO EA4147

More Posts

Conférence « Culture : réinventons l’en commun de nos vies » le 19 mai 2011 à 19h au théâtre des Célestins

En écho aux créations, la conférence-débat est organisée par le Théâtre des Célestins pour approfondir les thèmes abordés au cours des spectacles.

Ce deuxième pourparler élargira la réflexion à une dimension plus politique sur les liens entre culture, société et utopies. Comment faire du consommateur un contributeur ? Quel peut être le rôle de la culture aujourd’hui dans notre société ? Comment participe t-elle à la fabrication d’une pensée collective ?

Avec la participation de :

  • Dominique Boivin, Chorégraphe – Cie Beau Geste.
  • Daniel Conrod, auteur et journaliste culturel (Télérama).
  • Denis Cerclet, anthropologue.
  • Mathurin Bolze, artiste de cirque – Cie MPTA.

Modérateur : Aude Spilmont.

> Entrée libre

En savoir plus : http://www.celestins-lyon.org

Céline Brun-Picard

Doctorante en Sciences de l'Information et de la Communication Université de Lyon - Université Lyon 1 - ELICO EA4147

More Posts

La bande dessinée numérique en perspective. Production, diffusion et conservation. A l’ENSSIB le 12 mai 2011 à 14h.

Table-ronde organisée par des élèves conservateurs DCB 20 de l’ENSSIB
Jeudi 12 mai 2011
de 14h à 17h, à l’enssib, salle N.1.13-N.1.14

Alors que la lecture numérique envahit peu à peu l’espace médiatique, que la notion de « livre numérique » est encore à construire, celle de « bande dessinée numérique » émerge doucement comme un nouveau média. En développement depuis le début des années 2000, elle est diffusée pour partie par le biais d’Internet et englobe à la fois la production d’œuvres originales et la numérisation d’œuvres publiées sur papier.

La bande dessinée numérique, ce sont bien sûr de nouveaux supports, de nouvelles pratiques de lecture et de nouveaux modèles économiques. Mais surtout, ce sont pour les professionnels des bibliothèques, de nouvelles œuvres à diffuser auprès du public.

La table ronde « La bande dessinée numérique en perspective » entend présenter la nature de ces œuvres nouvelles, et interroger leurs modes de production, de diffusion, et de conservation.

Intervenants :
– Arnaud Bauer, Manolosanctis
– Julien Falgas, Webcomics.fr
– Catherine Ferreyrolle, Bibliothèque de la Cité de la BD, Angoulême

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Plus d’informations : http://www.enssib.fr/table-ronde-bande-dessinee-numerique

Céline Brun-Picard

Doctorante en Sciences de l'Information et de la Communication Université de Lyon - Université Lyon 1 - ELICO EA4147

More Posts

Journée d’étude « Identités numériques » le 13 mai 2011 à Montbéliard

Le séminaire Identités numériques propose d’animer un réseau interdisciplinaire de chercheurs et spécialistes des nouvelles technologies de l’information et de la communication et de mettre en place une cellule de veille sur l’identité numérique s’intéressant aux démarches des acteurs des TIC, aux projets nationaux et internationaux sur le sujet, aux personnalités du domaine, etc.

La journée d’étude sera consacrée à l’analyse du design des identités numériques et de la confiance/reconnaissance qu’elles se voient accorder. La multiplication de nos formes de vie en ligne passe effectivement par de nombreux formats de mise en visibilité qui se voient eux-mêmes attribuer des niveaux de confiance et de reconnaissance hétéroclites. Ces deux ateliers proposent d’illustrer cette diversité et de réunir des points de vue interdisciplinaires permettant de faire varier échelles et contextes d’analyse.

Contacts Alexandre Coutant et Thomas Stenger
Tél. : 03 81 99 46 30

________________________________________________________

Programme

9h – Accueil des participants et ouverture de la journée

9h30 – Conférence d’ouverture

  • Anne-Marie Laulan, philosophe, professeure émérite de sociologie à l’Université Michel-de-Montaigne Bordeaux 3, conseillère à l’ISCC, « Limite de confiance »

10h15/12h15 – Design des identités numériques

  • Fanny Georges, Telecom Paris-Tech, « La construction de soi médiée par ordinateur : modèle de la métaphore du profil utilisateur »
  • Ioan Roxin, OUN LASELDI, Université de Franche-Comté, « Outils sémantiques pour diminuer l’entropie dans les réseaux socionumériques »
  • Gwenaëlle Thouseau, I3M, Université de Nice Sophia Antipolis,« Twitter ou l’art de construire son identité numérique dans un espace-temps 2.0 »
    Nicole Pignier, CERES, Université de Limoges, « Des supports numériques aux identités de marque »

12h15/14h30 – Repas libre ou au restaurant du musée de l’Aventure Peugeot (participation demandée de 20€, merci de vous inscrire avant le 5 mai)

14h30/16h – Reconnaissance/crédibilité des identités numériques

  • Federico Tajariol, OUN LASELDI, Université de Franche-Comté, « Je voudrais le croire mais… : l’évaluation de la crédibilité des agents sociaux incarnés »
  • Pélissier Nicolas, I3M, Université de Nice Sophia Antipolis, « Entre normes techniques et régulation déontologique : les critères de distinction entre amateurisme et professionnalisme journalistique sur le Web »
  • Jean-Paul Lafrance, Département des communications, Université du Québec à Montréal, co-titulaire de la chaire UNESCO-BELL en communication et développement international, « Crédibilité et reconnaissance dans Twitter »

16h/17h – Clôture de la journée / discussion

  • Discussion générale et mot de clôture de Dominique Wolton, directeur de l’ISCC

Des manifestations auront lieu dès le jeudi 12 mai après-midi en prévision de la journée :

  • 16h – Visite de Numerica, le pôle numérique régional de Franche-Comté situé sur le campus.
  • 17h – Table-ronde sur les réseaux socionumériques dans le cadre de la sortie du numéro 59 de la revue Hermès Ces réseaux numériques dits sociaux. Intervenants : Geneviève Jacquinot-Delaunay, CEMTI, Paris VIII, Laboratoire Communication et Politique (ISCC), Anne-Marie Laulan, Université Michel-de-Montaigne Bordeaux 3, ISCC, Olivier Rampnoux, CEREGE, Université de Poitiers, Alexandre Coutant, OUN LASELDI, Université de Franche-Comté.
  • 19h – Sortie de chantier de la Compagnie Hana San Studio « Les démangeaisons de l’oracle » en résidence sur la scène numérique d’Ars Numerica depuis le 28 avril.
  • Un repas de gala aura ensuite lieu sur le campus (contribution demandée de 20€, merci de vous inscrire avant le 5 mai), où les travaux des étudiants du master Produits et Services Multimédia seront exposés (films d’animation, réalité augmentée, 3D).

Céline Brun-Picard

Doctorante en Sciences de l'Information et de la Communication Université de Lyon - Université Lyon 1 - ELICO EA4147

More Posts