Parutions scientifiques

AMEY Patrick et LEROUX Pierre (dir.), L’échange politique à la télévision. Interviews, débats et divertissements politiques, Paris, Editions L’Harmattan, 2012, 222 p., ISBN : 978-2-296-96041-1

La coexistence d’une variété importante de modes de représentation de la politique à la télévision conduit à s’interroger sur le sens de la relation entre acteurs politiques, journalistes, ou professionnels du divertissement dans les divers programmes proposés aujourd’hui aux
téléspectateurs. Peut-on se contenter d’opposer le sérieux et la profondeur de certaines émissions à la légèreté des talkshows qui occupent une large place dans les programmes
contemporains­?­ A­ ­quels types de transformation de l’activité politique, de la télévision ou des attentes des téléspectateurs renvoient l’existence et le succès de ces programmes­ ?

Pour répondre à ces questions, ce volume réunit les contributions de chercheurs (anglais, canadiens, français et­ suisses),­ tous spécialistes de l’analyse des discours journalistiques et politiques. En prenant pour objet d’études des émissions aussi emblématiques que sont notamment Le Grand journal, Vivement Dimanche et On n’est pas couché (en France), Infrarouge (en Suisse), ou encore Tout le monde en parle et Deux lles le matin (au Québec), mais aussi certaines mémorables interviews politiques des chaînes britanniques, les analyses proposées dans cet ouvrage jettent un éclairage neuf et pluridisciplinaire sur les enjeux  contemporains de ces mises en scène de la politique.

 

MERLINO Jacques, Profession reporter. Carnets de route : 1973/1998, Paris, Editions L’Harmattan, 2012, 210 p., ISBN : 978-2-296-56708-5 

Ce livre est le fruit de trente-cinq années de reportages à travers le monde durant le dernier quart du vingtième siècle : guerre du Liban, guerre du Golfe, guerre en Yougoslavie, révolution roumaine, libération des pays de l’Est, famine en Afrique… Il est aussi le témoignage de rencontres exceptionnelles avec Simone de Beauvoir, François Mitterrand, Lech Walesa, Woody Allen, Elie Wiesel… Il est enfin une réflexion sur le métier de journaliste, sa liberté, et ses difficultés de saisir le réel et d’en rendre compte.

Jacques Merlino, ancien rédacteur en chef de France 2, a commencé sa carrière de journaliste au journal Le Monde puis collabora à Elle et L’Express, avant d’intégrer la télévision publique comme grand reporter.

MAYAFFRE Damon, Nicolas Sarkozy. Mesure et démesure du discours (2007-2012), Paris, Editions Presses de Sciences Po, 2012, 368 p., ISBN : 978-2-7246-1243-1

Le sarkozysme constitue une rupture dans l’histoire politique de la Vème République. Dénonçant la pensée unique, rompant avec les codes lexicaux ou la bienséance discursive, Nicolas Sarkozy invente, jusqu’à choquer, une nouvelle forme d’expression dissensuelle au service d’une idéologie néo-droitière ou post-État providence. Discours populaire ou discours populiste ? Réformes sincères ou révolution conservatrice ? Président du peuple ou président des riches ? Sarkozy réhabilite-t-il la politique en abordant des questions fondamentales, comme celle du capitalisme, délaissées par ses prédécesseurs ? Ou l’abîme-t-il en s’abandonnant à des thématiques démagogiques ou compassionnelles, quitte à détourner la réflexion des citoyens vers le fait divers ? Damon Mayaffre révèle, à travers l’analyse de centaines de discours et d’interviews, les mots favoris du président, ses secrets rhétoriques, ses figures de style et les procédés manipulatoires. Il recourt aux sciences du langage pour analyser les traits linguistiques du discours, à l’histoire pour déceler ce qui relève de la modernité, de l’orléanisme à la Guizot ou du pétainisme, et aux sciences politiques pour comprendre Nicolas Sarkozy dans son temps. Il pose le verbe comme essence du politique et le volontarisme verbal comme définition du sarkozysme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.