Nouvelles parutions – Novembre 2012

EVENO, Patrick, Histoire de la presse française, de Théophraste Renaudot à la révolution numérique, Paris, Editions Flammarion, 2012, 304 p., ISBN : 9782081269750

Depuis près de quatre siècles, la presse représente le principal moyen d’information, de connaissance et de loisirs des Français. Le journal a contribué à établir et conforter la démocratie ; il a permis de tisser le lien social et a forgé la culture de masse.

L’aventure de la presse peut se lire à travers les journaux, mais elle peut aussi être racontée, comme dans ce livre, par les portraits des hommes et des femmes qui ont fait la presse : écrivains et hommes politiques, directeurs de journaux et reporters, ouvriers et employés, mais aussi crieurs et porteurs. Les hôtels de presse, les cathédrales industrielles, les affiches et les objets donnent à voir cette vie intense qui rythme le quotidien de nos villes et campagnes.

Depuis quelques années, dans une conjoncture difficile, la presse peine à trouver un nouveau modèle économique et rédactionnel face à la montée en puissance de la diffusion numérique : l’information permanente et transportable lui fait concurrence. Fortes de centaines d’années de pratiques et de savoir, elle peut toutefois se réinventer en changeant de support.

DE HOYOS, José Carlos et PÉRENNEC Marie-Hélène (dir.), Langue et Manipulation, Saint-Etienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2012, 240 p., ISBN : 9782862726045

Que la langue soit l’instrument privilégié de la manipulation est une évidence et nombreux sont les ouvrages consacrés à ce rapport. Ce livre se distingue des précédents par le fait qu’il traite de la manipulation selon trois axes généralement peu étudiés  : manipulation et politique des langues, manipulation dans et par le discours scientifique, relations entre manipulation et séduction. L’ensemble de l’ouvrage, issu d’un colloque qui s’est tenu à Lyon en novembre 2009, se situe dans le cadre méthodologique de la linguistique du discours. L’appartenance des auteurs à des aires culturelles différentes a montré que de Cuba à la RDA en passant par les Philippines, des grammaires du XVIème siècle aux manuels de conversation actuels, les stratégies manipulatoires se ressemblent et que le discours scientifique lui-même ne saurait échapper à la manipulation quand il ne se met pas à son service. La traduction systématique de tous les exemples permet l’accès des articles aux lecteurs non familiers des langues représentées.

LEGLISE, Isabelle et GARRIC Nathalie (dir.), Discours d’experts et d’expertise, Bern, Editions Peter Lang, 2012, 227 p., ISBN : 9783034312257

L’activité d’expertise et les discours d’individus érigés ou auto-proclamés en experts sont devenus omniprésents dans la société contemporaine. Cet ouvrage traite des discours et rapports qu’ils fournissent ou qui sont produits en leur nom. Il confronte les points de vue de plusieurs champs disciplinaires des sciences humaines et sociales : sciences politiques, droit, sociologie, sociologie politique, sciences de l’information et de la communication, analyse conversationnelle, linguistique et analyse de discours sont ainsi convoqués. L’ambition de ce livre est de faire communiquer les apports de ces approches avec les analyses de corpus attentives aux contraintes et aux effets sociaux dont le langage est porteur. Il traite de trois thèmes : expertise et médias, expertise et justice, expertise et citoyens. En caractérisant les discours qui sont produits, il interroge les liens entre expertise et savoir, rapproche expertise et manipulation et montre les liens entre expertise et pouvoir.

GLEVAREC, Hervé, La sériephilie. Sociologie d’un attachement culturel, Paris, Editions Ellipses, 2012, 160 p., ISBN : 9782729874414

Depuis une dizaine d’années, les séries télévisées de provenance américaine sont devenues l’objet déclaré de passion de la part de catégories peu enclines jusque-là à valoriser ce genre télévisé, tout autant qu’un format de premier plan dans la programmation de soirée des grandes télévisions en France. Que se passe-t-il donc de si nouveau depuis les années 1990 du côté des séries télévisées ? À partir d’entretiens avec une trentaine d’amateurs, corpus dont le noyau dur est constitué d’une population de jeunes adultes, cet ouvrage rend compte des raisons d’une passion qui met en avant la valeur des personnages, aux personnalités fouillées, fréquemment traversés par des questions existentielles et pourvus de talents ignorés, mais aussi des univers narratifs troublants par leur rapport aux sentiments, au quotidien et aux faits du monde, ce qui en fait des sortes de fictions de l’ordinaire. Les séries contemporaines sont des séries à hypothèses. Elles offrent un espace de questionnement et de projection à des jeunes adultes notamment, individus en devenir et aux identités plus labiles qu’auparavant.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.