Le point sur Alec.SIC – Novembre 2012

Comme chaque année, l’espèce doctorante se précipite dans les méandres du mois de septembre, non sans quelques cabrioles : dossier de dérogation par-ci, préparation de cours par-là, article(s) par-ci, colloque(s) par-là… c’est qu’il n’est pas aisé de trouver une voie rapide et limpide dans le chemin sinueux de la rentrée. Heureusement, le doctorant n’est pas une espèce solitaire et renfermée comme on aime à le faire croire et il peut compter sur ses pairs et collègues de recherche pour mettre un peu d’ordre dans ses idées et ses affaires au moment de la rentrée. De nombreuses manifestations sociales et scientifiques ont lieu dans les différentes instances auxquelles il est associé, à commencer par son Ecole doctorale. A titre d’exemple, les représentants de l’Ecole doctorale EPIC (Education, Psychologie, Information et Communication) ont organisé une demi-journée sur la façon d’envisager le doctorat en France et à l’étranger en faisant intervenir des acteurs privilégiés du monde doctoral pour parler des possibilités de financement et faciliter les démarches administratives des doctorants en cours de thèse. Le laboratoire de recherche n’est pas en reste non plus, et propose des espaces de discussion aux doctorants, à l’instar du laboratoire ELICO (Equipe de recherche de Lyon en sciences de l’Information et de la COmmunication) qui organise des réunions mensuelles avec les membres de son équipe et les doctorants afin de discuter, entre autres, de leurs travaux de recherche. Enfin, les associations jouent un rôle important dans la dimension collective du doctorat. L’Association Lyonnaise des Etudiants-Chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication (ALEC-SIC) met avant tout l’accent sur l’échange à travers des séminaires mensuels et une journée d’étude annuelle articulée autour d’une thématique spécifique. Cette année encore, l’équipe ne déroge pas à la règle en communiquant sur la notion de « discours » en sciences humaines et sociales. Enfin, en tendant la main aux masterants lors des réunions, nous espérons en quelque sorte passer le flambeau aux futurs doctorants, espèces en voix de socialisation !

Frédéric Aubrun.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.